« La patience du diable » de Maxime Chattam

La_Patience_du_diable

Le pitch:

Différents événements très rapprochés sèment la terreur en France: une tuerie dans un train, une fusillade dans un restaurant, des morts étranges et inexpliquées.

C’est dans cette ambiance tendue que Ludivine Vancker, lieutenant à la section de recherche de Paris, s’apprête à participer à un flagrant délit sur un go-fast.  L’arrestation est musclée et à la place de la drogue qu’elle pensait saisir, c’est une découverte bien pire qui l’attend… Une enquête ardue aux confins de la violence et de la perversité sur fond de délires satanistes.

Le diable serait-il parmi nous?

Mon avis:

Les Chattamistes m’avaient prévenue: une fois le roman commencé, il y avait peu de chance que je le lâche avant la fin. Je confirme.

Ce livre est d’une redoutable efficacité: les chapitres s’enchaînent tel une mécanique bien huilée et parfaitement rodée, et nous réservent à chaque coup une découverte, une révélation, un cliffhanger. Aucun temps mort, mais pas de précipitation non plus. Juste la bonne dose de suspens pour rendre accro.

Un roman qui n’est pas sans me rappeler ceux de Jean Christophe Grangé où l’horreur et la perversité ne connaît pas de limites. Je ne peux pas m’empêcher non plus de penser aux attentats qui ont frappé notre pays ces deux dernières années et l’on pourrait presque prendre le risque de dire que « La patience du diable » est à la limite du roman d’anticipation…

Publié dans : Livres | le 26 août, 2016 |Pas de Commentaires »

« La dernière réunion des filles de la station-service » de Fannie Flagg

ladernierereunion

Le pitch:

Mm Earl Poole Junior dite Sookie mène une vie paisible mais bien remplie à Point Clear, Alabama. Entre l’organisation des mariages successifs de ses filles et sa mère de 88 ans, l’excentrique Lenore Simmons Krackenberry dont la confiance en elle n’a d’égal que les réflexions blessantes dont elle abreuve Sookie, qui elle, ne rêve que de passer enfin du bon temps avec son mari.

Lorsque Sookie reçoit un jour un courrier lui apprenant l’existence d’un secret de famille particulièrement bien gardé, ses certitudes sur sa vie volent en éclats et elle se voit obligée de tout remettre en question à commencer par sa propre connaissance d’elle-même. Elle va également découvrir la vie de Fritzi, jeune femme rebelle et indépendante qui a tenu en 1940 une station-service avec ses trois sœurs.

Mon avis:

Un roman qui peine un peu à nous entraîner dans son sillage au début. Mais je vous conseille de persévérer car il vaut la coup d’être lu.

Tout d’abord, il faut préciser qu’il est construit par courts chapitres qui abordent successivement l’histoire de deux femmes a deux époques différentes: Fritzi et sa personnalité hors du commun qui a lui a permis de réaliser beaucoup de choses qu’aucune femme dans les années 30 et 40 n’aurait osé accomplir, et Sookie, une femme de 60 ans à notre époque obligée de partir à la conquête de ce qu’elle est vraiment, sa personnalité, son caractère et ses origines.

Ce livre rend tout d’abord un bel hommage au WASP, Women Airforce Service Pilots, ces femmes qui lors de la seconde guerre mondiale ont délaissées leur vie de femme au foyer pour devenir pilote dans l’armée et combattre activement. On ne peut que se sentir portée mais un tel courage et une telle volonté d’agir.

Ensuite c’est un roman très drôle. Sookie est une femme plutôt conformiste mais en même temps avec un très léger grain de folie qui rend certain rapport aux autres vraiment amusant et émouvant. Sans compter Lenore, sa mère, personnage haut en couleur et complétement dénuée d’humilité.

Un bon moment avec ce livre qui donne envie de découvrir les autres romans de l’auteur, « Beignets de tomates vertes » et « Miss Alabama et ses petits secrets ».

Publié dans : Livres | le 21 août, 2016 |Pas de Commentaires »

« Fleur de tonnerre » de Jean Teulé

Fleur-de-tonnerre-Jean-Teulé

Hélène Jégado, dite « Fleur de tonnerre », est à ce jour encore considérée comme l’empoisonneuse la plus prolifique au monde.

Elle sévit dans les années 1800, où elle arpente moult petits et grands villages bretons dans lesquels elle se fait embaucher comme cuisinière. Qu’il s’agisse d’un couvent, d’une maison de bonne famille ou d’un bordel, elle frappe sans distinction ni motif. Femmes, enfants, vieillards, hommes d’église, tous succombent à ses gâteaux délicieusement mortels et à ses soupes aux herbes maléfiques.

Jean Teulé nous conte donc cette histoire vraie dans un roman intitulé du surnom de la célèbre criminelle.

Un livre qui m’a assez déçue. J’avais découvert cet écrivain avec jubilation dans « Le magasin des suicides » (chronique à venir), puis avec effroi dans « Darling ». Son talent réside dans l’art de mélanger d’une façon très personnelle humour et horreur en faisant ressortir de scènes habituellement glaçantes et épouvantables un aspect humoristique inattendu. Dns ce roman, je n’ai pas retrouvé cette verve mais plutôt un texte à l’écriture aussi sombre et alambiquée que la période dans laquelle se déroule l’intrigue et un récit un peu répétitif.

Pas un des meilleurs romans de Jean Teulé selon moi.

Publié dans : Non classé | le 18 août, 2016 |Pas de Commentaires »

5 Octobre 2016…

gilles2012 livre-et-point-d-interrogation-13075843

A venir…..

Prochain roman de Gilles Legardinier à paraître le 05 octobre 2016…

« C’est une histoire que je porte depuis très longtemps, qui associe tous les styles que j’aime écrire : la comédie, le suspense, l’action, et une intrigue qui – je l’espère – vous emportera. »

Hâte de la découvrir ;-)

Publié dans : Parution | le 17 août, 2016 |Pas de Commentaires »

« Un doux pardon » de Lori Nelson Spielman

undouxpardon

Une nouvelle mode fait fureur aux Etats Unis: Les Pierres du Pardon. Lancée par une certaine Fiona Knowles, le concept est simple: adresser une lettre d’excuses à la personne dont vous souhaitez le pardon accompagnée de deux pierres. Si cette dernière décide de vous pardonner, elle renvoie l’une des deux pierres.

Hannah Farr, présentatrice de sa propre émission de télévision à la Nouvelle Orléans, reçoit un jour une de ces lettres.

Bien loin d’une innocente anecdote, cet événement va replonger la jeune femme dans un passé qu’elle avait jusque là soigneusement mis à l’écart. De fil en aiguille, elle va se replonger dans une période douloureuse de sa vie et faire ressortir ses démons et ses blessures d’enfance au risque de bousculer complétement ce qu’elle a construit depuis.

Un roman qui fleure bon le guide spirituel, « Un doux pardon » est un livre qui fait la part belle la culpabilité. Mais il est parfois aussi difficile de de pardonner que de demander pardon. Le roman explore cette problématique et nous interpelle sur la portée de nos gestes: Tel le battement d’aile d’un papillon qui par événements successifs déclenche un cataclysme à l’autre bout du monde, il ne faut jamais négliger les dommages collatéraux de nos gestes et de nos mots. Et être prêt à en assumer les conséquences.

Publié dans : Livres | le 15 août, 2016 |Pas de Commentaires »

« Le livre des Baltimore » de Joël Dicker

lelivredesbaltimore

Le pitch:

Chez les Goldman, il y avait deux familles: les Goldman-de-Baltimore, classes, riches, intelligents, brillants, admirés de tous et les Goldman-de-Montclair, famille de la classe moyenne dont est issu Marcus. Alors qu’il s’installe en Floride pour écrire son prochain roman, le jeune homme nous replonge dans l’histoire d’Anita, Saul, Hillel et Woody, les Goldman-de-Baltimore, auxquels il voue une admiration sans bornes. A travers ses souvenirs, se profile le récit du Drame qui a frappé chacun de ces protagonistes comme un coup de tonnerre dans un ciel que l’on croyait sans nuage.

Mon avis:

Joël Dicker m’avait déjà fasciné dans « La vérité sur l’affaire Harry Québert ».  Il a l’art du récit  bien tourné, jamais ennuyant, toujours surprenant. Bien que baladé sans cesse entre différentes période de son histoire, le lecteur n’est jamais perdu. Le récit est fluide et l’auteur maîtrise parfaitement l’art du rebondissement et de l’humour sans esbroufe ni effet de manche. Ce roman est une belle et originale histoire qui parle de fraternité, d’amour familial, d’apparence et de secret de famille. Un très bon moment.

 

Publié dans : Livres | le 30 juillet, 2016 |Pas de Commentaires »

« Le temps est assassin » de Michel Bussi

le-temps-est-assassin

Le pitch:

A quinze ans, Clotilde Idrissi a vécu l’enfer: seule  rescapée d’un tragique accident de voiture en Corse, elle a perdu toute sa famille, ses parents et son grand frère Nicolas.

Vingt-sept ans plus tard, elle a enfin le courage de retourner sur les lieux du drame avec son mari Franck et leur fille Valentine. Elle espère retrouver ses souvenirs et peut-être comprendre ce qui s’est joué cet été là. A peine arrivé au camping des Euproctes, celui-là même où elle a passé tout ses étés d’enfance, elle reçoit un premier choc, sous la forme d’une lettre. Ecrite par sa mère.

Mon avis:

La carte postale d’abord. L’ile de Beauté est magnifiquement dépeinte. Ses plages, ses montagnes, son maquis, le soleil qui brûle la peau, l’eau turquoise…  Michel Bussi nous emmène visiter tout le nord ouest de la Corse peuplé de noms aux sonorités chaudes: Casa di stella, Punta Rossa, Petra Coda… nous familiarise avec sa gastronomie aussi. Une véritable immersion dans ce bout de France indépendant, sauvage, fier et peuplé de valeurs et de traditions.

L’intrigue ensuite. Un machiavélique sac de nœud patiemment noué mélangeant deux périodes, 1989 et 2016, finit par nous perdre complétement comme si l’on s’était promené et perdu dans le maquis, entouré de végétations tout autour mais qu’il n’y ai plus aucun chemin. Les amourettes de vacances, les souvenirs en flash-back, le code d’honneur corse, tout contribue au mystère avec beaucoup de génie.  Et un final explosif, intense et palpitant. J’ai adoré.

Publié dans : Livres | le 25 juillet, 2016 |1 Commentaire »

« Bridget Jones – Folle de lui » d’Helen Fielding

bridget-jones-folle-de-lui

Vous vous souvenez de Bridget? Ses listes interminables de bonnes résolutions, ses kilos en trop, ses bourdes monumentales…

Après « Le journal de Bridget Jones » et « Bridget Jones, l’âge de raison », nous retrouvons notre héroïne maladroite à une nouvelle étape de sa vie. Désormais dans la cinquantaine, elle doit faire face à la mort de son mari, Mark Darcy, et élever seule ses deux jeunes enfants. Retrouver un travail, parvenir à emmener les enfants à l’heure à l’école, gérer les nouvelles technologies et comprendre les nouveaux codes numériques de l’amour, autant de défis que Bridget doit relever.

Un nouvel opus sympathique mais pas aussi pétillant et hilarant que les deux autres. Est-ce pour cela que le cinéma lui à préféré une suite différente? (voir la bande annonce https://www.youtube.com/watch?v=ER7CeOp-zDQ )

Un roman qui aborde aussi le phénomène « cougar », les sites de rencontres, les réseaux sociaux… et fini (je pense que je peux le dire après tout cela reste un roman sentimental.. donc…) par un joli happy end.  A lire si à un moment donné de votre vie, vous vous êtes sentie un peu « Bridget » vous aussi!

Publié dans : Non classé | le 17 juillet, 2016 |Pas de Commentaires »

« Les milliards de dollars de Léon Robillard » de Vincent Malone

lesmilliarddedollars

Vous faites quoi vous, lorsque vous recevez un mail vous indiquant que la veuve d’un prince déchu de Centre-Afrique souhaite vous remettre une fortune parce qu’elle est atteinte d’une maladie en phase terminale et n’a confiance qu’en vous pour bien utiliser cet argent? Vous le mettez à la corbeille?

Léon, vieux garçon éleveur de cochon dans le Perche, lui, répond.

Cela donne un échange de correspondances très drôle et réjouissant. Au final, le piégé n’est pas celui que l’on croit et la candeur et la malice de l’un rivalisent avec la bêtise et l’appât du gain des autres.

Bien que j’ai lu ce livre il y a déjà deux ans, je voulais absolument vous en parler. ce roman est un vrai remède à la morosité et puis il est original et ça fait du bien!

Ps: les fotes d’ortaugraphe du livre fon parti du folchlore…

 

Publié dans : Livres | le 3 juillet, 2016 |Pas de Commentaires »

« Mon âme soeur »

porte-bleue

Voici un essai d’écriture de votre hôte dans le cadre d’un concours sur le site WeLoveWords …

http://http://welovewords.com/documents/mon-ame-soeur

 

Publié dans : Ecriture | le 2 juillet, 2016 |Pas de Commentaires »
1...1011121314

Christine Bernard |
Mes contines-Lala672009~ |
Likemybullshit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Carnet de lecture de 3e
| Leblogdunefolle2
| Les contes de Nasreddin Hodja