« Meutres pour rédemption » de Karine Giébel

Meurtres-pour-redemption

989 pages dans la version poche du roman de Karine Giébel, rien que ça!

Il y avait bien longtemps qu’une lecture aussi dense ne m’avait pas autant accaparée.

Car elle sait y faire Karine. Son domaine de prédilection: l’enfermement sous toutes ses formes. Psychologique dans l’inoubliable  »Juste une ombre », physique et pervers avec  »Les morsures de l’ombre »…

Ici, l’auteure nous entraîne dans les méandres d’une prison au côté de Marianne, 20 ans et déjà condamnée à perpétuité pour meurtres et dresse un portrait édifiant et terrifiant des geôles françaises: violence des matons, des prisonniers entre eux, perversion, conditions de vie éprouvantes… La prison, c’est la jungle et Marianne le fauve toujours sur la défensive, incontrôlable et qui rend coup pour coup. Seules quelques étincelles de vie lui laissent entrevoir que la vie vaut la peine d’être vécue.

Et puis un jour, une porte s’ouvre. Celle de la sortie, de la liberté. Mais ce qu’on lui demande en échange vaut-il la rédemption?

Malgré quelques longueur – 989 pages faut-il le rappeler? – ce roman est une bombe. Impossible de rester insensible aux différents personnages qui jalonnent cette cavalcade terrifiante.

Marianne, c’est une enfant apeurée et malheureuse, enfermée (toujours ce thème!!!) dans un corps de meurtrière presque malgré elle; Daniel, le maton qui va se révéler au contact de la jeune femme et Franck, qui apparaîtra un peu plus tard dans l’histoire, deux hommes qui sauront voir au-delà des apparences et de la cruauté.

Karine Giébel nous conte l’intense quête d’une femme marquée par le sang et la mort.

Enorme!

ps: Karine le choix du prénom n’est pas innocent n’est ce pas?

 

 

 

Publié dans : Livres |le 19 octobre, 2017 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Christine Bernard |
Mes contines-Lala672009~ |
Likemybullshit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Carnet de lecture de 3e
| Leblogdunefolle2
| Les contes de Nasreddin Hodja