« Les derniers jours de Rabbit Hayes » d’Anna Mc Partlin

Les-derniers-jours-de-Rabbit-Hayes

A l’heure où tous les magazines, les émissions culturelles et les blogs s’évertuent à vous trouver LA lecture idéale pour la plage, j’ai décidé de prendre un peu le contre-pied et de vous proposer ce livre que je viens de refermer.

L’histoire est grave et la fin annoncée: Mia Hayes, surnommée Rabbit par ses proches, se meurt d’un cancer à l’aube de ses 40 printemps. Elle va laisser derrière elle Juliet, sa fille de 12 ans, des parents aimants, un frère, une sœur, des neveux et nièces et beaucoup d’amis. Tous ont neuf jours pour accepter son départ imminent, s’y préparer, lui dire au revoir et réfléchir à la manière dont ils vont vivre « l’après ».

Un roman intense et poignant qui nous positionne tour à tour à la place de chaque membre de la famille. Comment parvient on à gérer le décès de son enfant? De sa mère alors qu’on est à peine une adolescente? L’auteur revisite avec ses personnages les moments forts de la vie de Rabbit, ses souvenirs d’enfance, des anecdotes émouvantes. Sans jamais verser dans du larmoyant, Anna Mc Partlin nous offre un récit souvent drôle alors que le sujet s’y prête si peu, optimiste aussi et incroyablement tendre.

Jusqu’au bout c’est l’amour, la vie, la capacité de rire encore une fois qui, comme un pied-de-nez à la mort qui rôde, cherche à l’emporter, à montrer que, même si l’issue est inévitable, il en restera toujours quelque chose de positif.

Un roman aussi lumineux que triste.

 

Publié dans : Livres |le 10 juillet, 2017 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Christine Bernard |
Mes contines-Lala672009~ |
Likemybullshit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Carnet de lecture de 3e
| Leblogdunefolle2
| Les contes de Nasreddin Hodja