« Tout sauf le grand amour » de Kristan Higgins

Tout sauf le grand amour

A trente ans, Lucy tente de continuer à avancer. Veuve depuis 5 ans, elle a rejoint le club non-officiel de « Veuves Black » : tout comme ses deux tantes et sa mère, elle a perdu son mari très jeune et travaille avec elles dans la boulangerie de la famille.

Son meilleur ami est Ethan Mirabelli, son beau frère qui la soutien depuis toujours… et bien plus encore. Mais à présent Lucy a pris une grande décision. Elle souhaite vivre une vie normale, fonder un foyer et se marier, de préférence avec un homme dont elle ne serait pas amoureuse, histoire de ne plus jamais souffrir comme par le passé. Cette décision est un véritable coup de tonnerre chez les proches de la jeune femme et la recherche s’avère ardue…

Ce que j’ai aimé dans cette histoire ce sont les personnages qui composent la famille de Lucy: des tantes de 80 ans qui se disputent comme des chiffonnières, exposent leur intimité et celle de leur nièce à tout va et ont un langage surprenant et drôle pour des femmes de leur âge, une mère toujours sur son 31 et avare de gestes tendres, une sœur complétement névrosée… bref c’est un vrai régal.

Par contre, le personnage de Lucy m’a un peu agacée. Depuis que son mari a perdu la vie dans un accident de voiture quelques mois après leur mariage, plus aucun homme n’arrive à la cheville du disparu dont l’aura brille si fort qu’elle éclipse quiconque voudrait se mesurer à lui. Du coup Lucy se vautre dans sa tristesse et est incapable de prendre la moindre décision que ce soit dans sa vie professionnelle ou personnelle. Je n’avais en fait pas vraiment envie de la plaindre mais plutôt de la secouer. L’empathie dont la ville entière a fait preuve auprès d’elle semble l’avoir habituée à ce statut de veuve éplorée et, bien que je puisse comprendre que la peine subsiste, j’ai souvent trouvé qu’elle en faisait trop. Bref, ça m’a énervé.

Après, il y a l’histoire d’amour. On adhère ou pas sur le côté légèrement « subversif » mais sinon c’est mignon, sans grande surprise.

Léger pour une lecture sans prise de tête et pour passer un moment cocooning.

Publié dans : Livres |le 9 juillet, 2017 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Christine Bernard |
Mes contines-Lala672009~ |
Likemybullshit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Carnet de lecture de 3e
| Leblogdunefolle2
| Les contes de Nasreddin Hodja