« Tout le monde n’a pas le destin de Kate Middleton » de Fred Ballard

9200000034438660

Voilà un titre qui semblait prometteur. Le style calligraphique un brin 70′s, les couleurs girly du titre – rose, violet… – laissaient à penser que le récit de cette quadra parisienne, trois fois divorcée et autant de garçons à élever seule, sous-estimée au boulot, allait me faire rire aux larmes.

Aucun doute là-dessus, avec un rythme approximatif de trois blagues toute les deux phrases, on est bien dans la comédie.

D’un côté, j’ai trouvé certains passages plutôt bien vu : l’organisation sans conviction du nouvel an, la visite chez le banquier ou encore l’entretien avec son boss qui préfère promouvoir la collègue bombasse aux gros seins et au cerveau de pois chiche plutôt qu’une autre plus compétente m’ont permis de passer un bon moment.

Par contre, le reste du temps j’ai vraiment eu l’impression de lire un long, très long article de presse féminine genre Biba. Les jeux de mots s’enchaînent à la vitesse du son, pas toujours avec beaucoup de finesse, les stéréotypes s’accumulent, les comparaisons sont exagérées à outrance… pfffff…. ça m’a soulée. Clairement.

En résumé: à embarquer sur la plage? Why not? Sinon: bof.

Ps: Ne cherchez pas Kate (Middleton) ou quiconque de la famille royale. Passé le titre, y en a plus.

 

Publié dans : Non classé |le 12 juin, 2017 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Christine Bernard |
Mes contines-Lala672009~ |
Likemybullshit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Carnet de lecture de 3e
| Leblogdunefolle2
| Les contes de Nasreddin Hodja