« La dernière des Stanfield » de Marc Lévy

la derniere des stanfield

Londres. Quelques semaines après le décès de sa mère, Eleanor-Rigby reçoit un courrier anonyme qui prétend qu’elle est loin de tout savoir de sa génitrice et que celle-ci a même commis un crime lorsqu’elle était jeune femme.

Fin fond du Québec, Georges-Harrison reçoit la même missive.

L’auteur mystérieux de ces courriers leur donne rendez-vous dans un café de Baltimore, où ils vont faire connaissance et, ensemble, mener l’enquête sur le passé de leurs mères respectives et tenter de découvrir qui les a réunis.

Si « L’horizon à l’envers » m’avait un peu laissée de marbre au début, j’ai tout de suite accroché avec ce nouveau roman de Marc Lévy. Comment ne pas tomber sous le charme de ces personnages dont les réparties drôlatiquement mordantes sont un régal? L’auteur nous offre dans ce livre une histoire familiale sur trois générations:1944, pendant la deuxième guerre mondiale, les années 80, période de prise d’indépendance féminine et nos jours. Des secrets de famille y sont dissimulés, des crimes, des drames, un père jamais connu…

Un jeu de piste habile à la fois drôle, tendre et humain comme sait nous les conter Marc Lévy.

Un bon cru!

 

Publié dans : Livres |le 9 juin, 2017 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Christine Bernard |
Mes contines-Lala672009~ |
Likemybullshit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Carnet de lecture de 3e
| Leblogdunefolle2
| Les contes de Nasreddin Hodja