« L’art d’écouter les battements de coeur » de Jan-Philipp Sendker

9782253068297-T

« On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux » Antoine de Saint Exupéry

C’est à cette citation que j’ai pensé en refermant le roman de Jan-Philipp Sendker, tant elle reflète bien l’histoire de Tin Win, jeune Birman orphelin d’une extrême intelligence et d’une intuitivité exceptionnelle. Cet extraordinaire don lui permettra de découvrir les beautés du monde qui l’entoure et de connaître un amour unique.

Le roman s’ouvre sur l’arrivée de Julia, jeune avocate New Yorkaise, en Birmanie, le pays d’origine de son père. Ce dernier a disparu, quatre ans auparavant, et la jeune femme cherche à comprendre pourquoi. Elle est alors abordée par un vieil homme répondant au nom de U Ba qui entreprend de lui raconter les vingt premières années de vie de Tin Win.

Un récit passionnant, une explosion de saveurs, de senteurs et de couleurs à travers les paysages de la Birmanie. J’ai eu l’impression de croquer à pleines dents dans une mangue, de m’enivrer du parfum suave de l’hibiscus, de sentir la morsure du soleil sur ma nuque… Un récit philosophique et spirituel inspirant qui donne les clés du bonheur: voir la beauté en toutes choses, laisser s’exprimer son intuition, comprendre que la vie est un passage tout comme la mort et que redouter cette dernière c’est perdre son temps, sublimer l’amour…

Apaisant et d’une grande beauté.

Publié dans : Livres |le 26 mai, 2017 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Christine Bernard |
Mes contines-Lala672009~ |
Likemybullshit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Carnet de lecture de 3e
| Leblogdunefolle2
| Les contes de Nasreddin Hodja