« Un bébé? Non merci… » d’Emily Giffin

un bébé non merci

Claudia est Ben sont mariés et ont tout pour être heureux à un détail près: Claudia ne veut pas d’enfant. Il en a toujours été ainsi et Ben pensait la même chose… jusqu’à ce qu’il change d’avis et que cette  nouvelle donne perturbe complètement l’équilibre du couple.

Comme pour « L’autre homme de ma vie », la couverture dessert clairement le propos. Ici , il n’est pas question de s’esclaffer bruyamment des aventures farfelues d’une trentenaire mais plutôt d’essayer de répondre à la question de la maternité: l’envie d’enfant est-elle un passage obligée dans la vie d’une femme? Emily Giffin tente d’analyser cette question au travers des réactions de Claudia et de celles de ses proches. Car il faut reconnaître qu’une femme qui ne veut pas d’enfant est mal perçue même de nos jours : peur de perdre sa liberté, volonté de ne pas confronter un enfant à un monde difficile, égoïsme… les raisons, valables ou non, avérées ou non, sont nombreuses. De plus, Claudia est une femme intéressante à suivre; elle est intelligente, bien dans ses baskets et  n’hésite pas à se remettre en question et à réfléchir sur le sens de cet engagement qu’elle ne souhaite pas mais dont on lui rabat les oreilles.

J’ai de nouveau été agréablement surprise par cette nouvelle histoire agréable à lire, légère et en même temps sensée et dont les personnages font preuve de beaucoup d’empathie et de délicatesse. Peut être pourrait-on leur reprocher paradoxalement cette complaisance… Mais je pense que le but de l’écrivain n’était pas tant de développer un plaidoyer pour ou contre la maternité mais surtout d’expliquer un point de vue. Qui se défend.

Publié dans : Livres |le 6 mai, 2017 |2 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

2 Commentaires Commenter.

  1. le 11 mai 2017 à 17 h 43 min chloplume écrit:

    C’est vrai que la question mérite d’être posée … Le rôle de la femme en tant que mère est loin d’être remis en cause, hélas …

    Dernière publication sur Bienvenue chez Chlo Plume : Mon bien-aimé

    Répondre

  2. le 21 mai 2017 à 7 h 00 min audreyaufildespages écrit:

    C’est ce qui m’a plu dans ce roman. On parle souvent des femmes qui éprouvent des difficultés à être mère par exemple mais il y a aussi celles qui ne désirent pas. Pourquoi serait-ce honteux, anormal ou tabou?

    Répondre

Répondre à chloplume Annuler la réponse.

Christine Bernard |
Mes contines-Lala672009~ |
Likemybullshit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Carnet de lecture de 3e
| Leblogdunefolle2
| Les contes de Nasreddin Hodja