« J’ai toujours cette musique dans la tête » d’Agnès Martin-Lugand

1507-1

Yanis est Véra ont tout pour être heureux : un amour sans nuage depuis des années, trois beaux enfants, une vie harmonieuse et complice. Le seul point noir pour Yanis est la sensation de ne pas vraiment s’épanouir dans son travail, trop bridé par Lucas, son employeur et beau-frère. Aussi, lorsque Tristan, un homme d’affaires discret et sûr de lui propose le chantier de ses rêves, Yanis saisit sa chance, plaque Lucas et soutenu par Véra se lance enfin seul.

C’est alors que la machine s’emballe et les conséquences de certaines décisions vont s’avérer beaucoup plus sombres que le couple n’aurait pu le prévoir. Leur amour va-t-il survivre?

J’adore Agnès Martin-Lugand. Dans ce roman, on plonge directement au plus profond du couple grâce à une alternance de chapitres tantôt dans le tête de Véra, tantôt dans celle de Yanis. On partage leurs émotions, leurs pensées, leurs sentiments. Un bon moyen de se rendre compte que tout n’est pas tout noir ou tout blanc. Au delà d’un couple qui s’aime profondément, il y a deux êtres distincts avec un passé qui les a façonné, des faiblesses qu’ils cherchent à combler et une voie à suivre.

L’auteur analyse avec réalisme et  bienveillance comment un élément extérieur peut venir perturber une harmonie très fragile.

Les personnes qui gravitent autour de Véra et Yanis agissent comme des révélateurs de ce qui constitue cet homme et cette femme : ambition, désir de plaire, épanouissement, inconséquence…

Même si ce roman n’est pas celui que j’ai préféré de cet écrivain (pour moi « Les gens heureux lisent et boivent du café »), j’ai toujours plaisir à retrouver la plume d’Agnès Martin-Lugand et ses personnages très attachants.

Publié dans : Livres |le 6 avril, 2017 |3 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

3 Commentaires Commenter.

  1. le 7 avril 2017 à 12 h 06 min chloplume écrit:

    Normal que le titre semble n’avoir aucun rapport avec le livre, enfin, quand on voit le résumé que tu en as fait … :)

    Dernière publication sur Bienvenue chez Chlo Plume : Mon bien-aimé

    Répondre

  2. le 8 avril 2017 à 10 h 15 min audreyaufildespages écrit:

    Oui tu as raison! Avant de lire le roman, je pensais qu’un des protagonistes aurait un métier dans le monde de la musique…. en fait non. Le titre correspond à la manière intime qu’ont Véra et Yanis de se dire « Je t’aime ».

    Répondre

    • le 9 avril 2017 à 18 h 08 min chloplume écrit:

      Donc c’est un titre qui ne parle qu’à ceux qui ont lu le livre …

      Dernière publication sur Bienvenue chez Chlo Plume : Mon bien-aimé

      Répondre

Laisser un commentaire

Christine Bernard |
Mes contines-Lala672009~ |
Likemybullshit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Carnet de lecture de 3e
| Leblogdunefolle2
| Les contes de Nasreddin Hodja