6h41 de Jean-Philippe Blondel

6h41

Parfois, le passé se rappelle à vous d’une drôle de façon.

6h41. Lundi matin. Le train s’ébranle en gare de Troyes. Direction Paris.

A l’intérieur, Cécile, business woman et parisienne accomplie et Philippe, quadra vieillissant et usé. Il y a 27 ans, ils ont vécu une histoire dont l’issue a laissé des cicatrices et a modifié en profondeur leurs chemins. Extérieurement, les deux anciens amants restent impassibles. Intérieurement c’est une tempête émotionnelle. Un retour en arrière violent, nostalgique et l’occasion d’un bilan silencieux sur leurs années de jeunesse. Vont-ils se faire comprendre qu’ils se sont reconnus? Entamer le dialogue? Crever un abcès resté douloureusement gravé en eux?

Ce roman très pertinent sur le temps qui passe et l’évolution de nos priorités m’a beaucoup plu. Jean Philippe Blondel évoque avec précision et justesse les sentiments et les émotions d’une personne d’âge mûr qui fait le bilan de sa vie. Le regret des choses importantes à  20 ans qu’on a laissé se déliter dans la routine, la tristesse des gens qu’on a perdu de vue, cet effarement en constatant le gouffre entre nos idéaux de jeunes adultes et la réalité beaucoup moins glorieuse. Mais il y a aussi la fierté d’avoir su remporter certaines victoires sur soi-même et sur les autres, être devenu « quelqu’un » et être parvenu à damer le pion à la vie.

Et quand le passé se présente à vous par surprise, il y a deux possibilités : l’enfouir à nouveau tout au fond de son esprit ou lui ouvrir les bras…. réponse à la fin du livre!

Spéciale dédicace à Emmanuelle M. (je ne sais pas si tu acceptes que j’écrive ton nom en entier… ;-) ) qui m’a conseillé cet écrivain touchant.

Publié dans : Livres |le 26 mars, 2017 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Christine Bernard |
Mes contines-Lala672009~ |
Likemybullshit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Carnet de lecture de 3e
| Leblogdunefolle2
| Les contes de Nasreddin Hodja