Parce que je ne peux décidement pas me retenir…

Pénétrer dans une librairie équivaut pour moi à entrer dans une confiserie pour un drogué du sucre : une douce torture qui prend vite fin à la caisse avec quelques romans bien choisis et pour conséquence une PAL digne de la tour de Pise qui penche dangereusement chaque jour davantage.

Aujourd’hui n’a pas fait exception à la règle et voici les titres avec lesquels je vais me nourrir pendant le week-end qui s’annonce :

quelqu-un-a-qui-parler-865963-264-432 La_petite_boulangerie_du_bout_du_monde

Quelqu’un à qui parler de Cyril Massarotto :

J’ai découvert cet écrivain avec « Dieu est un pote à moi », un roman atypique et drôle au début qui passait doucement mais sûrement à un récit tendre et mélancolique sur le temps qui passe, le bien-fondé de nos croyances et l’urgence d’aimer. Donc quand j’ai vu ce nouveau roman sur l’étal ainsi que son résumé, il a fallu que je l’achète :

Samuel fête ses trente-cinq ans, seul face à des assiettes vides. La déprime est proche. Il attrape alors son téléphone mais réalise qu’il n’a personne à qui parler. Soudain, un numéro lui revient en mémoire : celui de son enfance et de la maison du bonheur familial depuis trop longtemps disparu.

La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan :

Quand son mariage et sa petite entreprise font naufrage, Polly quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d’une île des Cornouailles. Quoi de mieux qu’un village de quelques âmes battu par les vents pour réfléchir et repartir à zéro ?
Seule dans une boutique laissée à l’abandon, Polly se consacre à son plaisir favori : préparer du pain. Petit à petit, de rencontres farfelues – avec un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands – en petits bonheurs partagés, ce qui n’était qu’un break semble annoncer le début d’une nouvelle vie…

J’adore ces petits romans feel-good qui parlent de changement de vie, de nouveau départ, de beaux paysages qui font rêver et peut être d’une histoire d’amour au bout du compte. Alors qu’est ce que 8€ face à un si grand moment de bonheur en perspective?

J’étais sûre que vous alliez me comprendre ;-)

Je m’y mets demain et promis je vous raconte tout bientôt!!!

 

Publié dans : PAL |le 17 février, 2017 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 17 février 2017 à 19 h 50 min Colombani Magali écrit:

    J’ai hâte de lire tes commentaires sur ces livres.Bonne lecture

    Répondre

Laisser un commentaire

Christine Bernard |
Mes contines-Lala672009~ |
Likemybullshit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Carnet de lecture de 3e
| Leblogdunefolle2
| Les contes de Nasreddin Hodja