Impulsion

Bonsoir,

En attendant ma prochaine chronique (« Petits secrets, grands mensonges » de Liane Moriarty) qui ne devrait plus tarder, je vous propose la lecture d’une toute petite prose que j’ai soumis lors d’un concours de la plus petite nouvelle (la consigne : ne pas dépasser 100 mots).

Qu’en pensez vous? Qu’est ce que ça vous inspire? Vous auriez proposé quoi, vous?

Quand un geste fait tout basculer…

Elle claque la porte. Ras le bol de ce con. Il ne veut pas la voir? Parfait.

Elle franchit la porte du bar. Ses deux amis sont là. Déception: pas de trace de cet homme sexy au regard qui l’embrase.

Une partie de baby, un verre et soudain le choc il est là!

Un regard, un moment, une impulsion: son genou à elle heurte le sien et sa main à lui saisi la sienne sous la table.

Le coeur s’affole mais le visage reste impassible. Il est marié, elle n’est pas libre.

Publié dans : Ecriture |le 6 novembre, 2016 |2 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

2 Commentaires Commenter.

  1. le 7 novembre 2016 à 7 h 53 min Colombani écrit:

    A ce moment là elle sait que sa vie va changer .Quand elle l’a vue elle à eu un véritable coup de foudre.Dans sa tête elle c’est dit c’est lui que j’attends depuis toujours.

    Répondre

    • le 7 novembre 2016 à 17 h 58 min audreyaufildespages écrit:

      très jolie suite, merci!
      « Leurs cœurs s’affolent. Ils en sont conscient, cette impulsion sonne le début des difficultés, des mensonges, des remords mais aussi le début d’une passion, des étreintes furtives, des promesses impossibles. »
      On continue?

      Répondre

Laisser un commentaire

Christine Bernard |
Mes contines-Lala672009~ |
Likemybullshit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Carnet de lecture de 3e
| Leblogdunefolle2
| Les contes de Nasreddin Hodja