« Entre mes mains le bonheur se faufile » d’Agnès Martin Lugand

Entre_mes_mains_le_bonheur_se_faufile_poster

A-t-on encore besoin de présenter cet auteur?

Dans « les gens heureux lisent et boivent du café », elle nous parlait d’une femme brisée par la perte de son mari et leur enfant dans un accident de voiture.

Aujourd’hui, Agnès Martin Lugand nous présente Iris, une trentenaire qui vit en province avec son époux, médecin. Sa vie s’étire, morne, routinière, ennuyeuse. Il y a bien longtemps déjà, elle a dû ranger au placard ses ambitions de couturière. Sa famille jugeant cette profession peu convenable, il ne lui a jamais été permis de savoir si elle valait quelque chose dans ce domaine. Suite à la révélation de l’un de ses frères, Iris va décide de donner un grand coup de pied dans son univers pour réaliser son rêve. Acceptée par une maison de couture, elle part pour Paris où elle rencontre l’énigmatique et autoritaire Marthe. Ce sera une révélation pour la jeune femme.

L’occasion de réécrire l’histoire, c’est Iris qui se la donne. Elle représente pour moi le courage de savoir ce que l’on vaut dans le domaine qui nous a toujours fait rêver. Une belle histoire de papillon qui sort de sa chrysalide et se révèle dans toute sa force et son talent. Beaucoup de mystère aussi dans ce roman où beaucoup de choses ne sont pas ce qu’elles semblent être. Au final un beau roman qui pose la sempiternelle question du « et si? »

Publié dans : Livres |le 14 mars, 2016 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Christine Bernard |
Mes contines-Lala672009~ |
Likemybullshit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Carnet de lecture de 3e
| Leblogdunefolle2
| Les contes de Nasreddin Hodja