« La fille du train » Paula Hawkins

7109_aj_m_6754

Rachel prend le train tous les jours pour Londres où elle travaille.

Sans enfant, divorcée depuis quelques années et atteinte d’un alcoolisme sévère qu’elle ne cherche pas vraiment à dissimuler, sa vie est morne et sans intérêt. Alors elle observe les maisons et leurs habitant qui jalonnent la voie ferrée. Elle imagine leur vie, leur donne des noms, les chérit comme ses propres enfants. Un couple a sa préférence. Elle a décidé de les appeler Jason et Jess. Ils représentent pour elle l’image du couple parfait , amoureux et en harmonie. Tout ce qu’elle avait et qu’elle a perdu.

C’est donc avec un horreur croissante que sa propre vie bascule le jour où surprend Jess dans son jardin en compagnie d’un autre homme que son mari. D’autant que le lendemain, la jeune femme, qui se prénomme en réalité Megan, disparaît mystérieusement. Les soupçons des enquêteurs se portent naturellement sur Jason, Scott dans la vraie vie, son mari. Horrifiée, Rachel décide de mener l’enquête et s’engage alors sur une voie dangereuse.

J’ai eu beaucoup de mal à me sentir proche de Rachel, le personnage principal de cette histoire. Et pour cause. Elle est tout ce qu’on ne veut pas être: seule, abandonnée, grosse et bouffie par l’alcool qu’elle ingurgite partout et en grosse quantité sans vraiment ce soucier de l’image qu’elle renvoie. Elle a même parfois des « blancs », des heures complètes où elle ne se souvient absolument pas de ce qu’elle a bien pu dire ou faire. D’après les fragments qu’elle rassemble après coup, il semblerait que ces périodes soient propices à un déchaînement de violence verbales et parfois physiques.

A travers cette attitude, on perçoit cependant sa grande souffrance face à l’échec de sa vie. Résoudre le mystère de cette disparition et surtout prouver au monde l’innocence de Scott c’est peut être la dernière branche à laquelle s’accrocher avant de sombrer complètement.

A noter que le roman est en réalité écrit avec trois voix de femmes: Rachel donc, Anna, la femme qui a pris la place de Rachel auprès de son ex-mari et Megan.

Un bon thriller palpitant sur fond de fausses apparences. Je recommande.

Publié dans : Livres |le 20 janvier, 2016 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Christine Bernard |
Mes contines-Lala672009~ |
Likemybullshit |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Carnet de lecture de 3e
| Leblogdunefolle2
| Les contes de Nasreddin Hodja